Lettre de l’ANR

Comme indiqué dans ses formulaires de dépôt de projet, l’ANR incite les chercheurs, porteurs ou partenaires des projets qu’elle finance à intégrer leurs publications dans le système d’archives ouvertes HAL.
Le Département SHS de l’ANR et la cellule support de l’ENS de Lyon souhaitent donner un écho particulier à cette directive, qu’ils jugent capitale pour une accessibilité et une visibilité accrue de la recherche française en SHS.

Il est par conséquent demandé aux porteurs et partenaires de projets ANR en SHS de se mobiliser pour un dépôt systématique de leurs productions scientifiques dans l’interface SHS de l’archive HAL : HAL-SHS.

Les porteurs et responsables de projets ANR devraient pour cela s’assurer que les membres de leurs équipes (chercheurs, universitaires, post-doc, doctorants, qu’ils soient français ou étrangers), intègrent à HAL l’intégralité des publications (articles, communications, contributions à ouvrages collectifs, ou autres productions éligibles) réalisées dans le cadre du projet, et ce, au fur et à mesure de leur élaboration (par exemple dès la soumission à une revue puis à nouveau au moment de la publication effective).

L’ANR souhaite en effet que la liste des dépôts dans HAL coïncide avec celle des documents signalés dans les fiches de suivi scientifique semestrielles qui lui sont retournées par les chercheurs, de telle sorte que ces productions soient facilement accessibles, et qu’il soit aisé de réaliser un bilan chiffré de fin de programme, au niveau de toutes les thématiques.

Pour le bon fonctionnement du système, des règles simples et spécifiques au dépôt de publications relatives à l’ANR sont à observer. Elles sont expliquées dans la notice jointe à ce message. Le cas échéant, n’hésitez pas à les communiquer aux personnes habilitées de votre établissement (bibliothécaire du laboratoire par exemple).

NOTICE SUR HAL ET HAL-SHS-1

La notice vous permettra également de trouver des réponses quant au fonctionnement de HAL ou HAL-SHS et aux modalités de dépôt.

Comptant sur votre étroite collaboration, nous vous prions de croire, chers collègues, à l’assurance de notre considération distinguée.

Jean-Michel RODDAZ

Directeur du Département SHS de l’ANR

Olivier FARON

Directeur général de l’ENS de Lyon

Lien vers HAL ARCHIVES OUVERTES :  http://hal.archives-ouvertes.fr/

Consigne de l’ANR

Dans le cadre de notre projet de recherche, et conformément au Règlement de l’ANR et aux décisions (conventions) d’aide, toute communication sur ce projet (publications, colloque…), doit porter la mention de l’ANR.

Vous trouverez ci-dessous un lien vers plusieurs logos de l’ANR, que vous pouvez utiliser à cette fin.
http://www.agence-nationale-recherche.fr/Documents?NodId=14&lngInfoId=54

Documents pour l’Histoire des techniques, 18

 La revue Documents pour l’histoire des techniques, DHT n°18 (janvier 2010) vous propose au sommaire :

  • Dossier thématique: La numérisation du patrimoine technique, textes réunis par Michel Cotte.                                                           
    • Varia : Éclairer les arts: Eugène Julia de Fontenelle (1780-1842) ses manuels Roret et les sciences appliquées par Joost Mertens – Aux Olympiades du progrès: les ouvriers italiens aux expositions universelles au XIXe siècle par Anna Pellegrino
    • Le Cahier du Musée des Arts et Métiers : La Nature et la collection de photographie scientifique au Conservatoire des arts et métiers par Marie.-Sophie Corcy
      • Dossier documentaire :  Le tour de l’Europe drapière d’un marchand italien au XVIIIe siècle. Au coeur des manufactures lainières européennes du XVIIIe siècle. Le voyage de Gian Batta Moccafy, (1766-1767), édition commentée par Corine Maitte. 

 Publié avec le soutien de l’UTBMRECITS et du Musée des arts et métiers. 

Documents pour l’histoire des techniques « Nouvelle série » (DHT), revue semestrielle avec numéros spéciaux thématiques, est coéditée par la SeaCdhte et le Cdhte-Cnam, Centre d’histoire des techniques et de l’environnement. Les DHT ont pour but de décrire, d’analyser et d’interpréter les sources de documentation, d’animer le débat sur les méthodes de recherche en histoire des techniques et d’informer des travaux en cours. Ils s’adressent à la communauté scientifique en histoire et sciences sociales.

 Editeur scientifique: CDHTE-Cnam, Directrice de rédaction : Liliane Pérez, Secrétaire générale de rédaction : Eugénie Briot

 Diffusion : SeCDHTE-Publications

Documents pour l’histoire des techniques  5, rue du Vertbois, F75003 Paris – France

ou par mail : martine.mille1@wanadoo.fr ou ppetriarte@free.fr

Chèque à l’ordre de la SeCDHTE-Publications

Prix du numéro : 18,00 €, Abonnement annuel (2 numéros) : 30,00

Tarif préférentiel adhérents de la SeaCDHTE,  Abonnement et adhésion : 30,00 €, Numéro à l’unité : 15,00 €

Florent Le Bot

Historien, chercheur au CNRS

More Posts

Séminaire : Analogie et invention technique. Approches pluridisciplinaires

Séminaire CDHTE-Cnam 2009-2010

Analogie et invention technique. Approches pluridisciplinaires

Sophie A. de Beaune (Université Lyon 3 / CDHTE-Cnam), Michel Letté (CDHTE-Cnam),Valérie Nègre (École nationale supérieure d’architecture de Paris La-Villette / CDHTE-Cnam), Liliane Pérez (CDHTE-Cnam)

 2e semestre – Mardi 17 h 30 – 19 h 30, Cnam, 2 rue Conté 75003 Paris. M° Arts et Métiers. Salle : 33 – 1 -16 (entrée 33, 1er étage, salle 16)

 Ce séminaire a pour but d’interroger les liens entre l’analogie et l’invention technique dans des contextes très différents, en histoire et en préhistoire, et d’ouvrir la réflexion aux apports des sciences sociales concernées par la conception, l’apprentissage, le geste et l’action.

Les historiens des techniques ont montré que les pratiques inventives ont partie liée avec les capacités à rassembler, composer, transposer, en somme avec la pensée de synthèse, clé de voûte du génie technique et des logiques opératoires. Les acquis dans ce domaine sont importants, qu’il s’agisse de la théorisation de ce processus par les contemporains (l’invention comme « science des rapports ») ou de l’identification des pratiques elles-mêmes. Mais bien des questions restent en suspens. Quels sont les modèles choisis par les théoriciens cherchant à codifier et faciliter l’analogie ? Quelle place occupe l’artisanat dans leur compréhension de ce mode opératoire ? L’analogie est-elle l’apanage des ingénieurs ou participe-t-elle de pratiques à l’œuvre dans de larges couches du monde du travail ? Comment l’identifier dans le passé ?

En préhistoire, les inventions techniques imputables aux premiers hominidés semblent résulter de glissements techniques tels que la fusion de deux gestes, l’utilisation d’un geste déjà connu sur un nouveau matériau, ou encore l’utilisation d’un outil déjà connu en un geste réservé jusque-là à un autre outil. Il se pourrait donc que ces procédés d’invention par analogie résultent de compétences profondément ancrées chez l’homme, voire ses prédécesseurs immédiats, ce qui a orienté notre réflexion sur l’émergence des capacités cognitives des premiers hominidés.

L’heureuse rencontre entre ces deux domaines de recherche a priori assez éloignés nous a incités à nous interroger sur les multiples formes de cette capacité d’invention par raisonnement analogique, sur sa permanence dans des contextes historiques et culturels différents, sur son émergence dans les processus d’apprentissage chez l’enfant, sur sa présence chez les primates non humains … Ces résonances justifient d’organiser un séminaire pluridisciplinaire, réunissant des chercheurs d’horizons différents : historiens des techniques, archéologues mais aussi éthologues, psychologues cognitivistes, anthropologues, historiens de l’art, philosophes des techniques…

 Programme 2009-2010

16 février 2010 Problématiques générales et bibliographie. Sophie A. de Beaune (Université Lyon 3 /

UMR 7041, Nanterre / CDHTE, Cnam), Valérie Nègre (École nationale supérieure d’architecture de Paris La-Villette / CDHTE, Cnam), Liliane Pérez (CDHTE, Cnam)

9 mars 2010 L’analogie et l’invention à la Renaissance. Hélène Vérin (C. Alexandre Koyré, CNRS)

30 mars 2010 L’analogie et l’invention dans les sciences cognitives. Découverte et invention techniques. Les processus cognitifs de l’invention. Charles Tijus (Laboratoire « Cognitions Humaine et

Artificielle », Université Paris VIII)

13 avril 2010 L’analogie et l’invention en anthropologie. L’adaptation de matériel agricole standard en

Bourgogne, au XXe siècle. Anne Marie Guenin (docteur de l’EHESS)

11 mai 2010 L’analogie et l’invention en ethnologie. Jean-Luc Jamard (CNRS), François Sigaut

(EHESS / CDHTE-Cnam)

8 juin 2010 L’analogie et l’invention en archéologie. Michel Pernot (Iramat, CNRS / Université Bordeaux 3), Sophie A. de Beaune (Université Lyon 3 / UMR 7041, Nanterre / CDHTE Cnam)

 Pour toute information complémentaire, vous pouvez contacter :

Sophie de Beaune : sophie.de-beaune@mae.u-paris10.fr Michel Letté : michel.lette@cnam.fr

Valérie Nègre : valerie.negre@wanadoo.fr Liliane Pérez : liliane.perez@wanadoo.fr

Florent Le Bot

Historien, chercheur au CNRS

More Posts

Le portrait du chercheur en travailleur salarié

Le carnet Travail, Recherches, innovations, a vocation à servir de support à l’ANR « La production de la connaissance : portrait du chercheur en travailleur salarié (acronyme TRAVCHER) », développée dans le cadre du programme quadriennal : « Sciences, technologies et savoir en sociétés. Enjeux actuels, questions historiques », (2010-2013).
L’hypothèse du projet est que les salariés engagés dans une activité de recherche et d’innovations jouent un rôle essentiel dans les résultats produits dans la coordination que ces activités impliquent entre plusieurs activités différentes, ainsi que dans la continuité de ces activités en cas de restructuration. L’objectif est de mettre en évidence le rôle des salariés et de leurs représentants dans la définition d’espaces pertinents de l’activité de recherche et d’innovation.

Florent Le Bot

Historien, chercheur au CNRS

More Posts

L’intitulé des huit terrains de recherche de TRAVCHER

 

1 : La fabrication en séries de la voiture électrique (Renault-Guyancourt, Heulliez, Israël)
2: Thomson Research Technology (TRT). Articulation recherche publique/recherche privée.
3 : Airbus, Boeing et Bombardier, la R&D face à la sous-traitance : Airbus (Toulouse), Boeing (Seattle), Bombardier (Montréal) 
4 : De la porcelaine à la céramique ; de la céramique à la porcelaine. Trajectoires, circulations, bifurcations. l’ENSCI Limoges ; Castellon de la Plana (Espagne)
5 : Alcatel-Lucent, la R&D face aux restructurations
6 : Les dynamiques de la production d’information en Europe (Allemagne, Angleterre, France, Pologne)
7 : L’intégration des bonnes pratiques de laboratoire dans les PME de biotechnologie
8 : Les syndicats français et américains et la recherche

Florent Le Bot

Historien, chercheur au CNRS

More Posts