L’Aventure de la céramique européenne à Limoges

Cette exposition répond à la volonté de la Ville de Limoges – dont le nom même est devenu synonyme de porcelaine dans de nombreux pays – d’organiser une exposition qui mette en valeur la production des neuf centres céramiques européens regroupés à son initiative dans l’ambitieux projet UNIC (Urban Network for Innovation in Ceramics) : Aveiro (Portugal), Castellón (Espagne), Cluj Napoca (Roumanie), Delft (Pays-Bas), Faenza (Italie), Limoges (France), Pécs (Hongrie), Séville (Espagne), Stoke-on-Trent (Angleterre) ; auxquels s’ajoute Selb (Allemagne) par l’intermédiaire du Porzellanikon Museum.

Depuis 1.000 ans, Limoges est une capitale des arts du feu : émaux médiévaux champlevés sur cuivre et émaux peints de la Renaissance. Depuis plus de 250 ans, elle a acquis une renommée internationale grâce au savoir-faire de ses fabricants de porcelaine. [..] En mettant en perspective les évolutions techniques et les grands courants artistiques qui ont marqué l’histoire de ces différents centres depuis leur création jusqu’à aujourd’hui, cette manifestation témoigne de la qualité et de la vitalité de la tradition céramique européenne [..].

[…] l’exposition propose en premier lieu une définition claire des quatre grandes familles de céramique : la terre cuite et la faïence à la pâte poreuse, ainsi que le grès et la porcelaine dont la pâte est totalement imperméable. Les origines lointaines de la porcelaine (Chine, Corée et Japon) sont évoquées, ainsi que le rôle joué par Marco Polo dans la découverte par l’Occident de cette précieuse vaisselle. Les secrets de fabrication de l’or blanc longtemps convoités, ne furent maîtrisés par les Européens qu’au début du XVIIIe siècle […]

Organisée de façon chronologique, la présentation suit les grands courants esthétiques qui se sont succédé : baroque et néoclassicisme, puis romantisme, avant d’aborder l’orientalisme, l’éclectisme ou encore le japonisme. Certaines techniques mises au point au cours du XIXe siècle, comme la pâte sur pâte ou le grain de riz sont également présentées ainsi que les recherches effectuées par les céramistes sur les émaux de couleurs, en particulier les fameux rouges de cuivre et les lustres.

Pour le XXe siècle, des pièces remarquables représentatives de l’Art Nouveau, de l’Art Déco, des années 1950 et 1970 ainsi que des oeuvres design produites dans chacun des centres invités sont réunies. A Limoges, ces pièces contemporaines, dues à neuf artistes présélectionnés dans le cadre d’un concours international de création, sont en cours de réalisation au sein des manufactures de porcelaine.

L’exposition, qui n’a pas vocation à être exhaustive, réunit plus de 400 pièces du XVIIe siècle à nos jours, souvent aussi inconnues qu’inattendues, ainsi qu’une dizaine d’oeuvres magistrales par leur réalisation et leurs dimensions, datant du milieu du XIXe siècle.

 

18 juin 2010 – 26 septembre 2010

Galerie des Hospices / Salle Augustoritum
6 rue Louis Longequeue
87 000 Limoges

http://www.rmn.fr/francais/les-musees-et-leurs-expositions/autres-en-region/expositions-113/de-terre-et-de-feu-l-aventure-de


Florent Le Bot

Historien, chercheur au CNRS

More Posts

Publié par

Florent Le Bot

Historien, chercheur au CNRS